L’IME

Escalade-(2)

Sommaire

Qu’est-ce qu’un IME ?

Un IME est un institut médico éducatif qui à pour mission de favoriser l’épanouissement intellectuel, affectif et corporel, l’autonomie quotidienne et sociale des enfants ou des adolescents accueillis. Il a également pour objectif d’assurer leur insertion dans les différents domaines de la vie, la formation générale et professionnelle. (article D312-11 du CASF).

Télécharger le projet d’établissement

A qui s’adresse l‘IME FRAINEAU ?

Il s’adresse aux jeunes en situation de handicap intellectuel avec ou sans troubles associés, nécessitant une prise en charge globale et pluridisciplinaire.

Modalités d’orientation et d’admission

Les décisions d’orientation vers le service IME sont délivrées par la Maison Départementale de la Personne Handicapée (MDPH) qui fixe la durée de l’accompagnement, après évaluation des besoins par une commission, la CDAPH (Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées).

A réception de la notification, la famille prend contact avec le service IME.

L’admission dans le service peut être notifiée à tout moment de l’année.

Il suffit pour cela que les parents ou les représentants légaux saisissent la Maison Départementale des Personnes Handicapées de la Charente (MDPH). Pour cela ils peuvent être aidés par les professionnels de l’école ou d’autres services (MDS, CMPP,CMP …).

Modalités générales d’accueil

L’IME est implanté à proximité du centre-ville de Cognac, au 62 Avenue Paul Firino Martell.

Ses locaux sont constitués de bâtiments distincts assurant les fonctions suivantes :

Salles éducatives, internats pédagogiques, ateliers techniques, salles de soins, cuisine centrale, administration, gymnase.

Nous dispensons également des prestations au sein de l’école Jules Michelet de Cognac ainsi qu’au Collège Elisée Mousnier dans le cadre des classes externalisées. Nous disposons de véhicules permettant d’assurer les accompagnements nécessaires à la mise en place d’activités extra institutionnelles.

Le calendrier de fonctionnement permet d’assurer l’accueil des enfants et adolescents sur 195 jours par an.

Qui finance ?

L’IME est financé à 100% par les Caisses d’Assurance Maladie.

Procédure d’admission de l’IME

Prise de contact par la famille (par téléphone ou par courrier).
Inscription sur la liste d’attente (si le représentant légal en fait la demande et qu’une notification MDPH est éditée).
Une visite d’établissement peut être organisée à la demande de la famille.

Lorsque le positionnement sur la liste d’attente permet d’envisager une inscription à moyen terme :
une visite de l’établissement est organisée avec le chef de service et une période de contact est programmée.

Période de contact :
Le jeune est accueilli durant une semaine au sein de l’établissement pour découvrir l’ensemble des activités proposées. Cela lui permet, ainsi qu’à sa famille, d’exprimer leur libre adhésion grâce à un consentement éclairé (conformément aux dispositions de l’art.4 charte des droits et liberté).

Si après la période de contact, le jeune et sa famille confirment leur souhait d’intégrer l’IME, l’accueil devient effectif dès qu’une place se libère.

Télécharger le contrat de séjour

Modalités d’accompagnement de l’IME

L’ensemble des prestations que nous délivrons se déclinent au sein de deux sections correspondant à deux classes d’âge distinct :

  • Une section d’éducation et d’enseignement spécialisé pour les moins de 14 ans (SEES) .
  • Une section d’initiation et de première formation professionnelle pour les plus de 14 ans (SIPFP).

Pour chacune de ces sections, il s’articule un certain nombre de prestations dispensées par  trois pôles professionnels complémentaires : éducatif, pédagogique et thérapeutique.

L’ensemble de ces prestations nécessite une méthodologie qui organise l’action de ces professionnels en direction et avec la participation des jeunes et de leurs familles.

Une journée type à la SEES 6/14 ANS (section éducative et d’enseignement spécialisé)

L’action des différents professionnels s’adresse aux capacités de chaque enfant et adolescent à devenir sujet et acteur de son propre développement.

Chaque jeune à un emploi du temps personnalisé qui prend en compte plusieurs paramètres : son projet individualisé, son âge, son groupe de vie, son autonomie…

En voici un exemple :

Planning

L’internat éducatif 6/20 ans

L’établissement dispose de 30 places d’internat et est organisé du lundi matin au vendredi.

Ce sont les éducateurs des groupes de vie qui encadrent les temps de soirée et les levers. 

Deux veilleuses de nuit sont présentes de 22h00 à 7h00.

L’internat est une modalité d’accompagnement qui enrichit la palette des réponses possibles proposées par l’IME. A ce titre, nous avons fait le choix de proposer de l’internat modulé permettant des accueils séquentiels sur la semaine.

La décision d’accueillir un jeune en internat s’inscrit dans son projet.

L’internat peut être envisagé afin de répondre à certains besoins :

  • Développer l’autonomie du quotidien.
  • Travailler la distanciation avec la famille, notamment lors de la préparation à une vie d’adulte autonome.
  • Permettre à la famille d’avoir des périodes de répit quand les difficultés liées à l’expression du handicap de l’enfant, génèrent des tensions au sein de la famille.
  • Lutter contre l’isolement social provoqué par le handicap et permettre aux enfants qui le souhaitent de profiter des interactions avec leurs camarades.

Une journée type à la SIPFP 14/20 ans

La Section d’Initiation et de Première Formation Professionnelle (SIPFP) accueille les jeunes de 14 à 20 ans.

Afin de répondre à la diversité des besoins des jeunes accueillis, la SIPFP s’est fixée deux missions principales :

  • Permettre l’acquisition de compétences techniques et le développement d’un savoir être professionnel, facilitant l’inclusion dans le monde du travail, qu’il soit protégé (ESAT, EA,..) ou non.
  • Favoriser l’épanouissement personnel et la réalisation de soi, par le développement de toutes les potentialités mobilisables. Chaque jeune doit acquérir les compétences sociales lui permettant de développer et d’affirmer sa personnalité, lui donner accès à la culture et à la citoyenneté.

En terme de moyens nous nous appuyons sur  :

Un plateau technique composé de différents ateliers :

  • Un atelier entretien des locaux
  • Un atelier service à la personne
  • Un atelier couture-lingerie- blanchisserie
  • Un atelier cuisine : de production, familiale
  • Un atelier horticulture, jardins, espaces verts
  • Un pôle sport avec la découverte et le maintien des compétences physiques

Nous nous appuyons aussi sur le dispositif « différent et compétent » qui permet, grâce à la reconnaissance des acquis et de l’expérience, de gratifier le parcours d’apprentissage des jeunes sur le plan professionnel.

L’organisation de l’IME, permet également pour les jeunes dont le parcours d’apprentissage le nécessite, de faire des stages au sein d’entreprises partenaires.

Des ateliers éducatifs favorisant le développement personnel et l’autonomie du quotidien :

  • Atelier Émotion : pour le décryptage des émotions et des situations vécues
  • Atelier expression sonore
  • Atelier vie affective et sexuelle
  • Atelier Vie quotidienne : apprentissage de l’heure et de l’argent
  • Atelier Arts Plastiques
  • Atelier transport : apprendre à se déplacer de manière autonome en ville.

Exemple d’un emploi du temps pour un jeune de la SIPFP :

emploi-du-temps-sipfp

La place de la famille

La famille ainsi que la personne accueillie sont associées aux différentes actions mises en place dans le projet individualisé d’accompagnement (P.I.A). Les familles sont aussi amenées à se mobiliser au travers de plusieurs instances portées par l’institution et sont régulièrement informées de l’évolution de leur enfant au travers différents documents :

La famille

Les relations entre les professionnels et les familles sont essentielles pour l’épanouissement de la personne accueillie. Celle-ci doit pouvoir se construire sur le plan identitaire, sans être l’objet de conflit de loyauté. Il est donc primordial de respecter les singularités de chacune tant en terme d’origine sociale, culturelle que religieuse. Cette prise en compte s’inscrit dans le cadre des lois républicaines et de la laïcité.

Les familles seront informées de tout fait ou décision relevant de l’autorité parentale. A la majorité des jeunes, elles restent nos interlocutrices privilégiées tant que le jeune n’a pas d’indépendance financière et qu’il réside au sein de leur domicile.

Droit des familles et participation au Conseil à la Vie Sociale :

L’implication des familles dans le fonctionnement institutionnel va au-delà de leur implication dans le projet de leurs enfants. Elles sont mobilisées notamment au travers d’instance représentative qu’est le CVS. Elles formulent des avis et des propositions sur toute question intéressant le fonctionnement de l’établissement (l’organisation intérieure, la vie quotidienne, les activités, l’animation socio-culturelle, les services thérapeutiques, et les projets de travaux et d’équipements…).

Galerie

elit. ante. dolor. Phasellus libero Nullam Sed justo risus. vel, elementum